Championnat D1:De graves soupçons de corruption sur le match Kotoko- Anges

 

 

Le championnat national de football de première division du Togo tire à sa fin. Une chose est certaine, l’As Togo Port est assurée de finir sur la première marche du podium tandis que  Kotoko de Lavié, elle, est reléguée en D2. Pour le reste, tout est indécis et visiblement, tous les moyens sont bons pour se maintenir ou s’assurer  une bonne place dans le classement. Dans cette bataille déjà serrée, des bruits de matchs truqués commencent à résonner.  En ligne de mire, le match Kotoko – Anges de Notsè, comptant pour la 21ème  journée. Des soupçons à prendre au sérieux d’autant qu’ils viennent  des premiers concernés.

C’est le coach de Kotoko de Lavié,  Jules Koudjodji  qui  a fait des révélations croustillantes sur les réseaux sociaux évoquant des propositions faites par des responsables des Anges de Notsè à ses joueurs. Contacté  au téléphone par la rédaction, il a confirmé ces allégations et trouve dommage cette attitude du club adverse. « Tout d’abord, c’est l’entraineur des gardiens qui m’a alerté qu’il a été approché pour parler au gardien titulaire de l’équipe. C’est lui qui m’informe qu’une  proposition de 50000F CFA a  été faite  au gardien pour qu’il favorise la défaite de son équipe. J’ai dû discuter en tête-à-tête avec le portier qui a d’ailleurs confirmé les faits de corruption et a ajouté s qu’on lui aurait proposé une place dans l’équipe de Notsè la saison prochaine. Le capitaine de l’équipe aussi a reconnu avoir reçu sur son téléphone un Flooz de 20.000 F CFA.  C’est Folivia Sename, un ancien entraineur du club qui aurait  servi d’intermédiaire entre les joueurs approchés et les dirigeants des Anges de Notsè », a-t-il précisé.

La fédération togolaise de football semble prendre la mesure de la situation. Dans  un communiqué publié ce 17 avril 2017, le Secrétaire général de la FTF, Pierre Lamadokou, souligne que « l’entraîneur de Kotoko de Lavié, Jules Koudjodji a fait des déclarations affirmant que certains de ses joueurs lui ont confirmé, après le match, avoir reçu de l’argent en vue de fausser les résultats dudit match », avant d’ajouter : « Suite à ces allégations de corruption massive, la Fédération Togolaise de Football a saisi ce jour sa Commission d’Ethique en vue de l’ouverture d’une procédure d’instruction sur ces allégations qui tombent sous le coup de l’article 21 du Code d’Ethique de la FTF ».

Ces allégations sont d’autant plus graves qu’elles méritent que les responsables du football les prennent au sérieux. C’est le début d’un scandale qui risque de polluer à nouveau le landernau footballistique togolais.  Quand des « anges » se mettent à corrompre des gens qui sont déjà condamnés pour « l’enfer », il y a de quoi s’inquiéter.

Shalom A

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*