Championnat D1: Sanctionné, Gbikinti FC de Bassar envisage de formuler un recours

 

C’est désormais officiel. La fédération togolaise de football a rendu public ce mercredi 29 mars 2017, la sanction retenue contre  Gbikinti Fc de Bassar. Et comme on pouvait s’y attendre, la  commission de discipline de la FTF n’a pas ménagé le club suite aux incidents intervenus lors du match  qui a opposé le 05 mars dernier, Gbikinti FC aux Anges de Notsè.

Il est notamment reproché à certains supporters du club d’avoir, au cours de ce match, entretenu la violence, proféré des intimidations envers certains officiels, mais aussi au club de s’être rendu coupable de défaillances sécuritaires. Ainsi, la commission a décidé d’interdire « M. Napo Koura Tchandikou, le SG de Gbikinti FC de  toute activité relative au football , pour une durée de 3 ans ferme », de condamner « Gbikinti FC à une interdiction de jouer sur un stade déterminé  en l’occurrence le stade municipale de Bassar pour ses quatre (04) prochains à domicile », conformément à l’art 141 al 2 des règlements généraux de la FTF.

La commission a également infligé une amende de 300.000 FCFA au club conformément à l’art 141 al 2 des mêmes règlements.

Les responsables de Gbikinti FC ont pris acte de cette décision mais, envisage déjà une possibilité d’interjeter appel dans les prochains jours, puisqu’ils disposent d’un délai de 10 jours pour le faire. Néanmoins, la sérénité reste de mise au niveau du club qui ne compte pas baisser les bras.

Selon Francisco Napo -Koura , en charge de la communication du club,  la sensibilisation des supporters et de la population de Bassar en générale continue et s’intensifie. Des émissions se déroulent sur la Radio Locale Dawul pour sensibiliser autour de la non-violence. Le Préfet de la localité , Jean Fare Bonfo et le Chef supérieur des Bassar,  T’Ba Yawanke sont totalement impliqués dans ce processus. Une initiative salutaire selon le Président Benjamin Daoune, qui est toujours en communication avec la population et œuvre inlassablement pour un retour à la normale.

P.C

Benjamin Daoune, Président de Gbikinti de Bassar

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*